1ère web tv aéronautique
L'actualité aéronautique en vidéos

Vidéo - Dessine-moi l’avion de demain…

- Par

À l’occasion d’un colloque international organisé par l’Académie de l’Air et de l’Espace, les principaux industriels du secteur s’étaient donnés rendez-vous à Toulouse pour parler "avenir".

Le PDG de Safran, le Directeur de la Stratégie Scientifique de Dassault ou encore le Président d’Airbus Opérations ont exprimés leurs visions, tracés les perspectives de l’aviation de demain. Dans le public, tous étaient très attentifs à l’image d’André Turcat, ancien pilote d’essai sur Concorde.

Car si le monde aéronautique a considérablement évolué depuis 30 ans, de nombreux défis restent encore à relever notamment en ce qui concerne les matériaux composites.

Alain Garcia - Vice-président de l’Académie de l’Air et de l’Espace : « Nous en sommes au début, nous en sommes à la deuxième génération, nous ne sommes pas arrivés au bout de son exploitation. Donc nous verrons certainement encore des progrès sur sa mise en œuvre, sur la façon de mieux l’utiliser, de manière à avoir des structures qui soient plus résistantes tout en étant plus légères. »

La propulsion aéronautique devrait connaître également de profonds changements dans les trois prochaines décennies. Une nouvelle génération de moteurs d’avions va bientôt arriver sur le marché comme le LEAP-X qui entrera en service en 2016 et qui, par rapport aux moteurs actuels, consommera encore moins de carburant, fera encore moins de bruit et sera encore moins polluant.

Et puis il y aura, peut-être, de nouveau concept, comme l’OpenRotor au design si particulier, un réacteur à hélices rapides contrarotatives non carénées.

Côté énergie, là aussi il pourrait y avoir du changement. Une utilisation généralisée de bio-carburant et d’électricité par exemple.

Alain Garcia - Vice-président de l’Académie de l’Air et de l’Espace : « On a encore besoin de faire des progrès sur les capacités d’emmagasinement d’énergie, en particulier sur les masses des batteries qu’il faudra pour prendre une certaine quantité d’énergie et puis pour les capteurs solaires, il faut savoir que l’on a des limites sur l’énergie que l’on peut capter sur 1m2 baigné par le soleil. »

Si les industriels tiennent leurs promesses, l’avion de demain devrait donc être en matériaux composites, doté de réacteurs non-carénés ultra-performants et alimenté par du bio-carburant et de l’électricité. Finalement, l’avion d’aujourd’hui n’en est pas si loin.

Vos réactions
    Soyez le premier à laisser un commentaire
    Laisser un commentaire

    Saisie limité à 1000 caractères

    Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessus.
    La casse n'est pas prise en compte.


    * Champs obligatoires

      Publicité :Safran 2017
      Publicité :ASTech-RI-2017
      Publicité :aeronewstv-ListeNoire-2017
      Photo de la semaine par Spot’Air Airbus A330 Neo lors de son premier vol

      Vos derniers commentaires

      Nouveaux événements

      1ère webtv aéronautique au monde, aeronewstv propose chaque jour de nouveaux reportages vidéos sur l'actualité aéronautique en France et dans le monde