1ère web tv aéronautique
L'actualité aéronautique en vidéos
Publicité :Sagem - Drone
> > > Les flics de Miami expérimentent les drones

Vidéo - Les flics de Miami expérimentent les drones

- Par

Depuis 2009, la police de Miami teste deux drones équipés de caméra qu’elle pourrait utiliser lors de situations d’urgence comme  la recherche de personnes disparues dans des endroits difficiles d’accès. Nous nous sommes rendus en Floride pour faire un état des lieux. 

Ce n’est pas le modèle le plus design ni le plus silencieux, mais il convient parfaitement, selon la police de Miami, qui l’a surnommé la tondeuse volante ! Avec ses 60cm et ses 8 kg, ce drone fonctionne comme un GPS téléguidé.

Aviel Sanchez - Lieutenant de l’unité d’aviation de la police de Miami : «Le pilote s’assied en face de l’ordinateur et avec ce stylet, il pointe l’endroit où il souhaite se diriger et il voit ce que filme le drone. Lors d’une situation d’urgence, on pourrait les images à notre centre de commande qui superviserait les opérations. »

Un drone, une caméra, un ordinateur, un pilote et un litre d’essence pour vingt minutes de vol. La police de Miami est la première des Etats-Unis à avoir reçu le feu vert pour tester cet appareil pour des poursuites ou la recherche de personnes disparues. Des tests, mais pas encore de réelles interventions car la législation reste très stricte.

Aviel Sanchez - Lieutenant de l’unité d’aviation de la police de Miami : “Nous nous entraînons régulièrement au télé-pilotage. Nous l’avons d’ailleurs déjà déployé lorsqu’une personne armée s’était retranchée chez elle. Nous avions tout préparé, mais juste avant, la personne armée s’est rendue et a été appréhendée.”

Les citoyens de Miami ne risquent donc pas de se retrouver nez à nez avec un drone de la police à leur fenêtre. Et à entendre le bruit, difficile de s’approcher discrètement d’un suspect avec ce modèle. Mais le lieutenant Sanchez voit du potentiel dans sa “tondeuse volante”.

Aviel Sanchez - Lieutenant de l’unité d’aviation de la police de Miami : « Le point positif c’est que c’est beaucoup plus économique de faire voler un drone qu’un hélicoptère. En puis on ne met pas la vie d’un pilote en danger ».

Actuellement, l’appareil est obligé de voler en dessous 100 mètres d’altitude. Mais dans les prochaines années, si la législation le permet, la police espère bien sortir plus régulièrement ses drones que ses hélicoptères.

Vos réactions
    Soyez le premier à laisser un commentaire
    Laisser un commentaire

    Saisie limité à 1000 caractères

    Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessus.
    La casse n'est pas prise en compte.


    * Champs obligatoires

      Publicité :Safran 2017
      Publicité :Safran - EuroFlir
      Publicité :aeronewstv-ListeNoire-2017
      Photo de la semaine par Spot’Air Airbus A330 Neo lors de son premier vol

      Vos derniers commentaires

      Nouveaux événements

      1ère webtv aéronautique au monde, aeronewstv propose chaque jour de nouveaux reportages vidéos sur l'actualité aéronautique en France et dans le monde