1ère web tv aéronautique
L'actualité aéronautique en vidéos
> > > Avion de chasse du futur : voici le probable remplaçant du Rafale

Vidéo - Avion de chasse du futur : voici le probable remplaçant du Rafale

- Par

Un nouvel avion de chasse nécessite de longues années d’études, de tests et de développement pour concevoir un appareil à la fois furtif, à la vitesse exceptionnelle et polyvalent. Dassault commence donc déjà à plancher sur le remplaçant de son Rafale. Cet avion de combat nouvelle génération ne devrait pas voir le jour avant deux décennies, mais l'avionneur tricolore vient de dévoiler une maquette de cet avion très futuriste à l’occasion du Salon Euronaval 2018, qui se tient cette semaine au Bourget, voir la vidéo.

Ce projet d’un nouvel avion de chasse entre dans le programme européen SCAF (Système de combat aérien futur, NDLR). Il y a quelques mois, une nouvelle association a vu le jour entre Airbus Defence and Space et Dassault Aviation pour réaliser, entre autre, cet avion de chasse du futur. La responsabilité de sa conception est confiée à Dassault. D’après la fiche d’expression des besoins signée par les états-majors d’Allemagne et de France, ce système devra «répondre aux exigences de l’ensemble des missions air-air et air-surface».

L’ambition est grande : «avoir des capacités de supériorité aérienne face aux menaces aériennes futures», explique le document. Le NGF devra également être furtif. La maquette présentée montre un avion de chasse piloté, sans canard (petite voilure à l’avant de l’appareil, NDLR), avec des entrées d’air trapézoïdales rappelant l’avion américain Lockheed Martin F-22 Raptor et surtout, sans dérive. Autre point important du cahier des charges, le Next Generation Fighter doit pouvoir être emporté sur un porte-avions, d’où cette présentation lors de cette édition 2018 du Salon Euronaval.

Vos réactions
  • tori
    Posté le 26/10/2018 à 08h35

    2040 les Tornado allemands ne pourront pas tenir , c'est leur porteur de la bombe nucléaire B61 US qui ne peux (car les USA s'y opposent) être porté sur eurofighter. Donc les allemands devront acheter soit des rafale (cela n'arrivera pas) soit des F16 , soit des F35. Ou alors ils peuvent abandonner le B61 US pour la M51 francaise qui d'ailleurs est maintenant un peu leur propriété car son évolution future à été remis entre les mains d'Airbus défense qui est pour une branche germano-allemande.

    Signaler un abus Répondre

    • AntoineRob
      Posté le 26/10/2018 à 12h50

      Le développement futur n'a pas été confié à Airbus Défense mais à ArianeGroup qui est une coentreprise à 50/50 entre Safran et Airbus Défense et dont le siège est à Paris.

      La technologie balistique stratégique Française ne pouvait être confiée à une partie externe sans contrôle de la France.
      d'autant que toute cette technologie est d'origine Française.

      Les Allemands achèteront Américains car il n'ont pas d'autre ambition militaire que d'essayer de parvenir au minimum de dépense demandé par l'OTAN ils ne visent aucunement une quelconque préférence européenne s'ils ne sont pas dedans. Ils ne voudront jamais avantager Dassault qu'ils perçoivent comme un concurrent redoutable et comme le dernier rempart d'indépendance Française en matière aéronautique.

      Les Allemands sont intelligents et ont une stratégie et contrairement à beaucoup ils ne dévient jamais en cours de route.

      Signaler un abus

  • tori
    Posté le 26/10/2018 à 15h07

    Non je parle pas de l'actuel M51 qui à bien été mise au point par arianegroup mais de son évolution qui a été confié à astrium qui est une branche de airbus defense & space dont le siège social est à munich et dont le directeur se nome Dirk hoke , on entend parler de lui en ce moment car il conteste le leadership du scaf à dassault et aussi parce qu'il lorgne du coté tempest. Dirk sait que dans le scaf son groupe va très mal s'en sortir même si on est dans un duo plutôt qu'un quatuor pour l'eurofighter il n'y aura pas la même erreur de commise du retour industriel en fonction des volumes commandé. Possible que les Allemands finissent par acheter américain et que cette mascarade n'a pour but que de jouer sur les deux tableaux moi je pense que les allemands comme les français veulent se garder la possibilité de se désaligner de la géopolitique US , c'est pour cela qu'ils opte pour un appareil indigène et surtout ITAR free (sans composant US).

    Signaler un abus Répondre

  • caledonian2018
    Posté le 27/10/2018 à 01h33

    Dans un éventuel retournement de situation allemande, Dassault et la France se retrouveraient dans la même problématique EurofighterTyphoon ! Il est heureux de notre indépendance technologique militaire quand d'autres sont dépendant des USA...quoiqu'il en soit, gageons que les intérêts partisanes ne fassent pas capoter un début de réelle coopération franco allemande et européenne.

    Signaler un abus Répondre

    • tori
      Posté le 27/10/2018 à 19h58

      Ce qui à plombé l'eurofighter c'est un cahier des charges mal fagoter à cause de 4pays ayant des besoins différents , c'est le même problème pour l'A400M et en x10 pour le F35 . Autre gros défaut c'est la règle du retour industriel en fonction de la part investis , ce qui correspond à une logique politique plutôt qu'industrielle. Maintenant d'après les déclarations l'allemagne se place en retrait " les nations doivent décider, il y a toujours une nation leader (...) pour le Scaf ce sera la France", a déclaré Mme Von der Leyen. Le risque c'est qu'après développement les allemand disent "finalement on en achète pas"

      Signaler un abus

  • Pita
    Posté le 26/10/2018 à 14h49

    Le m51 est un missile stratégique tiré par les snle de la marine nationale. Le rafale (Marine et air) tire l asmp-à construit par mbda

    Signaler un abus Répondre

  • Pita
    Posté le 26/10/2018 à 15h34

    Tu dis qu ils peuvent remplacer la b61 par le m51 on passe d un avion à un sous marin.

    Signaler un abus Répondre

Laisser un commentaire

Saisie limité à 1000 caractères

Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessus.
La casse n'est pas prise en compte.


* Champs obligatoires

    Publicité :Safran 2018
    Publicité :aeronewstv-ListeNoire-2018
    Photo de la semaine par Spot’Air Cap 232 Patrouille marocaine “Marche verte” à Toulouse-Francazal

    Vos derniers commentaires

    Nouveaux événements

    1ère webtv aéronautique au monde, aeronewstv propose chaque jour de nouveaux reportages vidéos sur l'actualité aéronautique en France et dans le monde