1ère web tv aéronautique
L'actualité aéronautique en vidéos
> > > Ventes en Rafale pour Dassault Aviation

Ventes en Rafale pour Dassault Aviation

- Par
Ventes en Rafale pour Dassault Aviation

Doublé gagnant pour Dassault. Après les 24 Rafale commandés par l’Egypte le 16 février dernier, la toute première vente à l’export du fleuron français, voici l’Inde qui passe commande de 36 Rafale.

L’annonce a été faite vendredi dernier en fin de journée par le Premier ministre indien Narendra Modi en visite offcielle en France et par François Hollande lors d’un point presse à l’Elysée. Cette annonce intervient alors même que l’Inde vient de recevoir ses deux premiers Mirage 2000 modernisés sur les 51 prévus.

Interrogé par Europe 1, le P-dg de Dassault Aviation a exprimé sa « grande fierté ». De son côté, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a félicité les équipes de l’avionneur sur son compte twitter « pour ce nouveau succès ».

Ce contrat, d’un montant estimé à 4 milliards d’euros, ne prévoit pas de transfert de technologie puisque l’ensemble des appareils seront assemblés en France, à Mérignac près de Bordeaux. Une entorse à la nouvelle stratégie du gouvernement indien du « make in India » qui avait été annoncée par la voix de son Premier ministre, le même Narendra Modi, au salon Aero India en février dernier ? Pas vraiment. Car le méga-contrat portant sur l’acquisition de 126 Rafale, toujours en négociation depuis trois ans, prévoit l’exercice d’une option pour 63 appareils supplémentaires. Ces appareils supplémentaires seraient fabriqués en France. Les autres le seraient en Inde pour la grande majorité d'entre eux. Mais il y a urgence semble-t-il pour le gouvernement indien qui doit répondre aux besoins de l’armée de l’air indienne face au contexte géopolitique sensible et le vieillissement d’une partie de sa flotte.

Le contrat reste toutefois à finaliser et à signer. Jean-Yves Le Drian "se rendra le plus rapidement possible en Inde", a précisé François Hollande. 

Avec 50 Rafale commandés depuis le début de l’année, l’année 2015 s’annonce d’ores et déjà comme un très bon cru pour Dassault Aviation. Un cercle vertueux qui pourrait voir l’aboutissement d’autres contrats à l'export. La Malaisie, le Qatar, les Emirats Arabes Unis ou encore le Canada seraient intéressés par l’avion de chasse français. Le ministre des Affaires Etrangères Laurent Fabius qui a rencontré hier dimanche le prince héritier d'Abu Dhabi a lancé cette phrase selon le monde.fr : "Il y a un proverbe en France qui dit jamais deux sans trois. Je crois beaucoup en ce proverbe."

Vendredi le titre Dassault Aviation a terminé en hausse de 2,92% à 1175,30 euros à la Bourse de Paris avec un triplement des volumes d'échange par rapport à la veille.

Vos réactions
  • Boeinge738
    Posté le 13/04/2015 à 17h30

    Ce qui est plus inquiétant, malgré cette bonne nouvelle commerciale pour notre pays, c'est en filigrane le climat géopolitique dans cette partie du monde indien. Le Pakistan et l'Inde ont déjà vécu de nombreuses escarmouches qui ont failli dégénérer en conflit nucléaire. Sur ce plan là, souhaitons que cet armement indien ne donne pas lieu à une escalade...

    Signaler un abus Répondre

  • wallie
    Posté le 13/04/2015 à 23h03

    Je me pose une question sur la capacité de Dassault a construire autant d'appareil, car je présume que L'Egypte & L'inde ne vont pas vouloir attendre trop longtemps ... Si on a une autre commande d'un troisième pays, cela va chauffer dur à Mérignac !

    Signaler un abus Répondre

Laisser un commentaire

Saisie limité à 1000 caractères

Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessus.
La casse n'est pas prise en compte.


* Champs obligatoires

    Publicité :Safran 2017
    Publicité :Liebherr-AM-2017
    Publicité :aeronewstv-ListeNoire-2017
    Photo de la semaine par Spot’Air Airbus A330 Neo lors de son premier vol

    Vos derniers commentaires

    Nouveaux événements

    1ère webtv aéronautique au monde, aeronewstv propose chaque jour de nouveaux reportages vidéos sur l'actualité aéronautique en France et dans le monde