1ère web tv aéronautique
L'actualité aéronautique en vidéos
> > > L’industrie aéronautique russe portée par le militaire

Vidéo - L’industrie aéronautique russe portée par le militaire

- Par

L’industrie aéronautique russe était en 2007 portée largement par le militaire, 15% d’avions civils pour 85% d’avions militaires. Mais le consortium d’Etat OAK qui regroupe l’ensemble des avionneurs russes, s’était donné comme objectif de renverser ce ratio d’ici 2025, de construire deux tiers d’avions civils pour un tiers d’avions militaires. La demande mondiale étant plus importante en avions civils qu’en militaires.

Mais force est de constater que cet objectif à peu de chance d’être atteint.

Philippe Migault, Chercheur à l’Institut des Relations Internationales et Stratégiques (IRIS) :

«  Pourquoi ils n’arrivent pas à inverser ? Vous avez deux avionneurs qui, jusque dans les années 80, avaient 20% du marché mondial des avions civils : Tupolev et Iliouchine. Vous décidez de relancer les avions de ligne en Russie. Vous confiez la mission à qui ? On décide de la confier à Sukhoï, qui a toujours fait des avions de combat. Donc on n’a pas forcément pris l’avionneur qui avait le plus d’expérience. Et puis il y a les questions de certification qui se posent. Faire un avion aux standards internationaux, c’est un vrai métier, et les russes ont besoin de transfert de technologies. »

Le succès du Superjet 100 se fait attendre. L’avion régional qui devait incarner le renouveau de l’aéronautique civile russe n’a enregistré qu’une trentaine de livraisons en trois ans, et le MC-21 d’Irkut est toujours en développement. Le secteur militaire est à l’inverse en plein boom. Il faut dire que la Russie a mis les moyens. Elle a lancé en 2010 un programme de réarmement de 590 milliards d’euros sur dix ans. Moscou envisage ainsi d’acquérir pour ses armées 600 nouveaux avions de combat et 1000 hélicoptères d’attaque. 

Philippe Migault, Chercheur à l’Institut des Relations Internationales et Stratégiques (IRIS) :

« Ce qui est clair sur les programmes militaires, c’est que la Russie est le seul pays au monde actuellement, en dehors des Etats-Unis, qui ait un avion de combat de 5ème génération : c’est le T50 qui est fabriqué par Sukhoi. Puis vous avez le programme Yak-30 qui est un avion d’entraînement, également capable de faire de l’attaque au sol. Enfin il y a les hélicoptères de combat (Mi-28 et Khamov 52). »

Troisième budget militaire mondial après celui des Etats-Unis et de la Chine, la Russie affiche clairement ses priorités. L’aéronautique civile n’en fait pour le moment plus partie.  

Vos réactions
    Soyez le premier à laisser un commentaire
    Laisser un commentaire

    Saisie limité à 1000 caractères

    Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessus.
    La casse n'est pas prise en compte.


    * Champs obligatoires

      Publicité :Safran 2017
      Publicité :Liebherr-AM-2017
      Publicité :aeronewstv-ListeNoire-2017
      Photo de la semaine par Spot’Air Airbus A330 Neo lors de son premier vol

      Vos derniers commentaires

      Nouveaux événements

      1ère webtv aéronautique au monde, aeronewstv propose chaque jour de nouveaux reportages vidéos sur l'actualité aéronautique en France et dans le monde