1ère web tv aéronautique
L'actualité aéronautique en vidéos
> > > Emirates annule sa commande d'Airbus A350 : décryptage

Vidéo - Emirates annule sa commande d'Airbus A350 : décryptage

- Par

Le 11 juin dernier, Airbus a enregistré sa plus grosse annulation de commandes fermes : 70 A350. Emirates qui avait signé ce contrat en 2007 a fait machine arrière. Une décision qui aurait été prise officiellement dans le cadre de la révision de son plan de flotte. En clair, la compagnie de Dubai souhaiterait se limiter pour l’heure à deux types d’appareils capables de transporter entre 350 et 500 passagers : le Boeing 777X et l’A380 commandés respectivement à 150 et 140 exemplaires. Une manière de s’affranchir des coûts induits par l’arrivée d’un troisième type d’avion dans sa flotte comme ceux relatifs à la maintenance ou à la formation des pilotes.

Mais cette annulation a malgré tout un coût pour l’avionneur et pour la compagnie. Lorsqu’un client signe un contrat, il verse en effet à l’avionneur un paiement de « pré-livraison » qui lui garanti à la fois le prix de l’achat de l’appareil au jour de la signature mais aussi un calendrier de livraison. Cette sorte de caution représente selon nos sources entre 5 et 10% du montant global d’une commande. Et en cas d’annulation, cette caution est bien évidemment gardée par l’avionneur. Des chiffres à manier cependant avec prudence car en fonction de l’importance du client, du nombre d’appareils qui sont encore en commande, l’avionneur peut faire un geste commercial, et octroyer une ‘remise’ sur ce fameux paiement qu’il avait perçu à la signature du contrat.

Pour toute commande maintenue en revanche, c’est au jour de la livraison que la compagnie règle à l’avionneur le solde restant dû pour chaque appareil dont elle prend officiellement possession.

En termes de chiffres maintenant, cette annulation historique d’Emirates rebat les cartes dans la bataille commerciale que se livre Airbus et Boeing. Si l’on compare les commandes fermes de l’A350 avec celles de son concurrent direct le Boeing 787, l’avionneur américain est largement en tête avec 1.031 engagements d’achats contre 742 pour le constructeur européen. Et en termes d’annulation, Boeing en a essuyé 223 au total depuis 2006 pour son Dreamliner, Airbus 252 depuis 2007 pour l’A350.

A tout juste un mois de l’ouverture du salon aéronautique de Farnborough au Royaume-Uni, la course aux commandes entre les deux rivaux est relancée… 

Vos réactions
    Soyez le premier à laisser un commentaire
    Laisser un commentaire

    Saisie limité à 1000 caractères

    Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessus.
    La casse n'est pas prise en compte.


    * Champs obligatoires

      Publicité :Safran 2017
      Publicité :Liebherr-AC-2017
      Publicité :aeronewstv-ListeNoire-2017
      Photo de la semaine par Spot’Air Airbus A330 Neo lors de son premier vol

      Vos derniers commentaires

      Nouveaux événements

      1ère webtv aéronautique au monde, aeronewstv propose chaque jour de nouveaux reportages vidéos sur l'actualité aéronautique en France et dans le monde