1ère web tv aéronautique
L'actualité aéronautique en vidéos
> > > Crash de l’Antonov An-148 : l’erreur humaine avancée

Vidéo - Crash de l’Antonov An-148 : l’erreur humaine avancée

- Par

Les enquêteurs russes n’ont pas perdu de temps. 48 heures seulement après le crash de l’Antonov An-148 dans la région de Moscou, la première boîte noire a été analysée et les causes de l’accident se dessinent.

Avant le décollage, les pilotes n’ont pas enclenché le système d’anti-givrage des sondes Pitot de l’appareil, des sondes qui indiquent la vitesse en vol.

Après 2 minutes 30 de vol, des indications de vitesse contradictoires s’affichent donc dans le cockpit. Une alarme sonne une première fois, une deuxième, puis une troisième. A ce moment là, l’équipage désengage le pilote automatique et reprend l’appareil en mains. Pensant sans doute perdre de la vitesse et risquer le décrochage, les pilotes exercent une action à piquer fatale. Le biréacteur va percuter le sol à un angle de 30°. Juste avant l’impact, l’un des indicateurs indiquait une vitesse nulle, un autre une vitesse de 800 km/h.

L’analyse de l’autre boîte noire, celle qui enregistre les conversations dans le cockpit, est en cours. L’accident a fait 71 victimes.

Vos réactions
  • Franck
    Posté le 14/02/2018 à 20h42

    Encore une fois mauvaise gestion de la panne pitot...comme le vol AF Rio-Paris... Pourtant une chose simple a faire, en cas d'informations contradictoires...
    Afficher : Assiette / Puissance

    Signaler un abus Répondre

    • Peegee
      Posté le 21/02/2018 à 11h59

      Possibilité de décrochage vu la vitesse non contrôlée : Dans ce cas l'empennage en T quyi a déjà coûté la vie à nombre d'usagers de ce genre d'appareils, pourrait bien être en cause : Mais pourquoi diable fabriquer encore des empennages en T vu qu'on connaît sa dangerosité aux grands angles et le nombre d'accidents aux atterrissages transformés en crashes ?

      Signaler un abus

  • Astro-notes
    Posté le 19/02/2018 à 15h52

    Mais qu'est-ce que c'est que ces pilotes qui ne regardent pas l'horizon artificiel et qui ne contrôlent pas la puissance moteur AF Paris Rio et ici Moscou, ça énerve grave...

    Signaler un abus Répondre

  • jean-mi
    Posté le 20/02/2018 à 10h32

    Ben c'est pas des pilotes, juste des chauffeurs...
    Quand Est-ce que l'on re-formera des pilotes d'avion avec une partie cursus "sensations" qui apprend à piloter "aux fesses" dans des avions et planeurs légers autorisés voltige et positions inhabituelles ? La plupart des "incidents" qui se terminent bien sont le fait de PILOTES ayant une expérience de planeuriste (voir Sully à New-York, cet autre se posant aux acores en planeur après 30 minutes de plané) comprenant et sachant gérer "l'énergie" de leur machine... Mais aussi d'avions en position inhabituelles rattrapant des situations bizarre en faisant ce qu'il faut à la main (comme poser uniquement aux moteurs un avion n'ayant plus de commandes de vols (USA il y a un moment), ou poser sans dégâts un avion par fort vent de travers dans les turbulences...)
    Des pilotes quoi, pas des chauffeurs de bus...

    Signaler un abus Répondre

Laisser un commentaire

Saisie limité à 1000 caractères

Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessus.
La casse n'est pas prise en compte.


* Champs obligatoires

    Publicité :Safran 2018
    Publicité :PeurEnAvion-crash
    Publicité :aeronewstv-ListeNoire-2018
    Photo de la semaine par Spot’Air Schweizer Aircraft corporation G-164 de la compagnie Midair réalisé à Candillarg

    Vos derniers commentaires

    Nouveaux événements

    1ère webtv aéronautique au monde, aeronewstv propose chaque jour de nouveaux reportages vidéos sur l'actualité aéronautique en France et dans le monde